NINTENDO LABO : Ça va cartonner

3.7
PAS BESOIN DE GAGNER, JUSTE DE CRÉER

L’un des reproches récurrents quand on parle de jeux vidéo est qu’ils auraient tendance à couper les enfants “du réel” et à réduire leurs compétences de manipulation d’objets en 3D. Arrêtez tout, Nintendo tue le game avec son Lab.

L’origami, en mieux

Adapté à des enfants âgés d‘au moins 10 ans, mais tout à fait accessible à des plus jeunes (7 / 8 ans)  s’ils sont en binôme avec un plus grand (+1 ans), le Nintendo Labo est le chaînon manquant entre Meccano et Playstation.  

Premier constat : en dépit de l’absence totale d’écran dans la boîte, de l’aspect assez enfantin des activités proposées, l’hystérie est considérable au déballage du bidule. Second constat : l’ingénierie japonaise est incroyable, l‘ensemble est parfaitement conçu et réalisé.

Des manettes faites maison

Le Nintendo Labo, ce sont des plaques de cartons prédécoupées et une cartouche de jeux qui va avec.
Mais, ce sont, surtout, deux enfants qui vont collaborer pendant plusieurs heures (plus d’une dizaine en tout avec le kit #1) pour suivre ensemble étape par étape les instructions très claires et visuelles du tuto inclus dans la cartouche.

Coopération en chaîne

En tandem, le petit peut par exemple s’occuper du pilotage du tuto (avant / arrière / changement d’angle, etc…) quand le grand assurera les pliages, assemblages, etc. Vous pouvez vous attendre à prendre autant de plaisir à les voir discuter, s’engueuler, se congratuler qu’ils en prendront à fabriquer les divers éléments de la boîte.

Les petites astuces et les forces du kit

Pour augmenter encore l’intérêt du jeu et les chances que les enfants intègrent les apprentissages, il est intéressant de prendre le temps de leur demander comment fonctionne le dispositif avant de leur “lâcher” le temps de jeu sur écran. Les amener à formuler et expliquer l’utilisation des ficelles, élastiques et capteurs divers est très enrichissant, pour eux comme pour vous.

Les jeux en eux-mêmes, dans le kit #1, sont assez basiques : course de moto, tamagochi primitif, pêche à la ligne, etc. Mais là n’est pas l’essentiel. Ce qui compte vraiment, c’est :

  • la fierté de vos enfants qui vous montrent leurs réalisations ;
  • la compréhension des liens entre 2D (la plaque de carton) et 3D (les montages réalisés) ;
  • l’initiation à des technologies courantes, d’une façon ludique (la “voiture téléguidée” qui détournent les capteurs infrarouges pour en faire des caméras et exploitent les vibrations des manettes pour avancer et tourner est bluffante) et compréhensible.

Les petits moins du jeu

Ce qu’on pourrait reprocher au jeu serait plutôt d’ordre logistique :

  • On retrouve plein de petits bouts de cartons qui traînent par terre après la fabrication ;
  • L’encombrement que provoque les objets fabriqués est incompatible avec la surface d’un appartement standard dans une grande métropole ; 
  • La durée d’exploitation de la cartouche est assez faible (une fois fabriqués et testés, les objets peuvent prendre la poussière sur une étagère).
  • Un prix qui se veut un peu élevé pour le contenu

Disponible sur Nintendo Switch, Toy-Con 1 multi-kit 59,99 €

CRÉATIVITÉ
DIFFICULTÉ
AMUSEMENT
Forces
liens entre 2D (la plaque de carton) et 3D (les montages réalisés)
apprentissage de façon ludique de technologies de la vie courante
fierté de vos enfants qui vous montrent leurs réalisations
Faiblesses
plein de petits bouts de cartons qui traînent par terre
encombrement des objets fabriqués
durée d’exploitation de la cartouche assez faible
prix, un peu élevé
3.7
PAS BESOIN DE GAGNER, JUSTE DE CRÉER