Enfant filmé par une caméra
© Superdemain 2018

Youtube & enfants stars : l’envers du décor

Un nouveau cadre légal pour les Youtubeurs les plus jeunes

Dernière mise à jour:
Enfant filmé par une caméra
Date de sortie
13 février 2020

À la faveur d’une proposition de Loi intitulée Exploitation commerciale de l’image d’enfants de moins de seize ans sur internet, les députés français se proposent de donner un cadre légal aux chaînes Youtube qui visent spécifiquement les internautes les plus jeunes.

C’est que, parmi les trois youtubeurs les mieux rémunérés au monde en 2019 figurent deux enfants de 5 et 8 ans, qui ont respectivement gagné 18 et 26 M$. Ces chiffres extravagants sont notamment à l’origine de nombreuses vocations de youtubeurs dans les écoles et collèges que les intervenants Fréquence Ecoles fréquentent. En plus de faire miroiter ce qui apparaît comme de l’argent facile, ces chaînes Youtube promeuvent, en outre, des modes de vie presque exclusivement basés sur une consommation outrancière propice à faire baver d’envie n’importe quel enfant français.

Mais c’est surtout la réalité qui se cache derrière ces clips brillants et bruyants que vise le législateur. Pour produire et diffuser les contenus qui assurent la fidélité de millions de jeunes internautes, et encaisser les revenus publicitaires qui en découlent, ce sont en réalité les parents qui sont aux commandes. Infligeant à leurs enfants ce qu’il est difficile de ne pas considérer comme une forme de travail.

Adoptée en première lecture et à l’unanimité, cette Loi, prévoit notamment :

  • l’encadrement des horaires et des revenus des mineurs de moins de 16 ans dont l’image est diffusée sur les plateformes vidéos ;
  • l’application à cette nouvelle activité des dispositions légales prévues pour le travail des enfants du spectacle et des enfants mannequins ;
  • le placement auprès de la Caisse des Dépôts et Consignations des gains des jeunes youtubeurs jusqu’à leur majorité ;
  • la mise en oeuvre systématique du droit à l’oubli pour les majeurs qui souhaiteraient obtenir la suppression de vidéos publiées alors qu’ils étaient mineurs.

Si cette nouvelle Loi ne devrait avoir aucun impact sur Ryan Kaji et Anastasia Radzinskaya, les deux enfants champions du monde de la monétisation sur Youtube, il serait intéressant d’avoir les opinions de Swan et Neo (9 & 15 ans), frères et youtubeurs français dont la chaîne compte 4,2 M d’abonnés.

À lire aussi
détection harceleurs
Automatiser la détection des harceleurs
vulputate, quis Curabitur id adipiscing libero sem,