© Casterman

11407 vues et autant de raisons de parler de cette BD avec vos ados

Ou comment une simple vidéo déclenche une multitude d'aventures

En 2016 naissait Topo, petite sœur de la Revue dessinée. Dans les pages de ce magazine, des journalistes et des auteurs·ices de BD décortiquent l’actualité en bande dessinée, parfois avec des reportages, parfois avec des fictions. Et c’est dans Topo qu’est née la bande dessinée 11407 vues. Créée par Vincent Brunner et Claire de Gastold, l’œuvre s’intéresse aux pratiques numériques des lycéen·nes : on y suit plusieurs jeunes protagonistes et leur utilisation quotidienne de YouTube, des réseaux sociaux… à la découverte des effets positifs de ces outils, comme des négatifs.

Et si vous n’êtes pas abonné·es à Topo, voici une nouvelle façon de la découvrir : la BD vient d’arriver en version reliée chez Casterman.

Scandale au lycée

L’établissement Lilian Thuram est un lycée comme les autres : les adolescent·es y vivent leur vie, entre potins de couloirs, questionnements d’orientation et contrôles de maths. Cette petite routine est un jour chamboulée par une sale affaire : un mystérieux site internet a été envoyé par SMS anonyme à tous les garçons du lycée. On y voit les filles de l’école prises en photo aux toilettes. Pour tout le monde, c’est la stupeur : les filles sont traumatisées et n’osent plus aller aux toilettes du lycée, les parents pensent que leurs enfants ne sont plus en sécurité, et le personnel éducatif ne comprend pas comment une telle chose a pu arriver. En plus, même si tout le monde affirme que le site est honteux et que personne ne devrait le visiter, la page atteint très vite… les 11407 vues.

Aïssa n’a pas l’intention de se laisser faire. Elle fait partie des filles qui ont été prises en photo à leur insu et elle est très en colère. Elle est donc fermement décidée à retrouver la personne qui a mis en place cette machination. En parallèle, Aïssa s’est donnée pour but de devenir une star sur YouTube, pour faire entendre sa voix et fermer le clapet de ceux qui ont préféré se moquer de la couleur de sa culotte, plutôt que de s’offusquer de la création du site.

Et puis il y a Maël. Comme tous les garçons, il a reçu le SMS avec l’adresse du site. Il a cliqué sur le lien par curiosité malsaine et se sent désormais coupable. Pendant ce temps, Kim rêve de devenir une super-héroïne qui botterait les fesses du créateur du site. Fodé essaie de ne pas s’en mêler et préfère répéter ses morceaux de rap avec Maël.

Une multitude d’élèves, une multitude de récits

La narration de 11407 vues est très originale : chaque chapitre s’intéresse à un personnage différent, mais l’histoire avance quand même, petit à petit. Si bien qu’au bout d’un moment, le site n’est plus le sujet principal de l’histoire. Chapitre après chapitre, nous suivons différentes histoires toutes centrées autour des pratiques numériques des lycéen·nes. Certaines sont graves comme ce site voyeuriste, d’autres sont mystérieuses comme ce tag qui semble suivre les protagonistes, d’autres sont fun comme ces deux ados déterminés à devenir des stars du rap.

Vincent Brunner et Claire de Gastold on choisi de traiter le sujet sans manichéisme, et montrant à la fois ses côtés positifs et ses côtés négatifs. En se centrant sur un personnage différent à chaque nouveau chapitre, ils permettent aussi aux jeunes lecteurs·trices de trouver chacun·e quelqu’un à qui s’identifier. Les protagonistes ne vivent pas tous dans le même modèle familial, n’ont pas tous les mêmes préoccupations, et surtout pas le même rapport au numérique.

Avec son concept efficace, 11407 vues plaira autant aux jeunes lecteur·trices qu’aux adultes : Vincent Brunner et Claire de Gastold s’amusent à nous piéger en amenant des questions qui trouveront leurs réponses par la suite, dans les histoires d’autres personnages. Plus que l’histoire d’un scandale dans un lycée, l’album est une fresque, accessible et passionnante, qui se dévore de la première à la dernière page. L’album est disponible au prix de 13,90 euros chez Casterman, et vous pouvez lire les premières pages sur le site de l’éditeur.

À propos de l\'auteur·trice

Journaliste depuis quatre ans, Lise Famelart est passée chez Clubic, Le Progrès, Euronews ou encore madmoiZelle en tant que cheffe de rubrique high-tech et jeux vidéo. Elle écrit désormais à propos la bande dessinée sur 9emeArt.fr. Le numérique reste une de ses thématiques de prédilection et à côté de son travail de journaliste, elle aime échanger à propos du jeu vidéo sur Twitch.

À lire aussi
Enfant devant son écran d'ordinateur et plusieurs consoles de jeu vidéo
Choisir une console de jeu vidéo : les trucs à savoir
quis dolor. quis, Aliquam leo. mattis