Heave Ho, le jeu idéal d’une soirée en famille

4.5

Si la Nintendo Switch a bien une identité marquante, c’est celle de console familiale. En version classique, elle est vendue avec deux manettes, ce qui encourage dès le début à partager. Et les petits jeux multi sont nombreux dans son catalogue. C’est le cas de Heave Ho, sorti en 2019.

Une ligne de départ, une ligne d’arrivée, et des chutes entre-deux

Oubliez les bagarres pour arriver premier·e à Mario Kart : Heave Ho est un jeu de coopération, où la communication est la clé de la victoire. Chaque joueur·euse incarne une sorte de personnage muni uniquement d’une tête et deux bras. Après avoir choisi la couleur de son bonhomme ainsi qu’un look rigolo, c’est parti pour l’assaut des niveaux loufoques de Heave Ho.

Chaque niveau se base sur la même mécanique : les joueurs·euses apparaissent à une extrémité du parcours, et doivent le traverser jusqu’à la ligne d’arrivée. Le jeu tient plus du parcours du combattant que de la course, et il n’y a d’ailleurs pas de classement du ou de la premier·e arrivé·e. Le but est de s’entraider pour passer de plateformes en plateformes à la force des bras, éviter les piques… et surtout ne pas tomber ! 

L’équipe (de création du jeu) collaborait alors avec un champion de street workout ayant perdu l’usage de ses jambes, qui faisait du parkour, uniquement à l’aide de ses bras ! Ainsi est né le concept de Heave Ho, où les personnages doivent jouer des biceps pour se projeter au travers du niveau.

Le problème, c’est que les personnages ne savent pas sauter ! En revanche, ils peuvent s’accrocher à n’importe quel élément du décor et bien sûr à leurs partenaires de jeu. À partir de ce concept très facile à comprendre, le studio français Cartel a développé tout un tas de niveaux surprenants qui ne manqueront pas de provoquer de nombreux éclats de rire.

Dans Heave Ho, chaque joueur·euse compte

Cartel, on leur doit déjà Mother Russia bleeds, un jeu à l’ancienne en pixel art se déroulant dans une URSS alternative. Ici, rien à voir puisque Heave Ho est bien plus léger dans son concept, comme dans son gameplay. Le jeu est né lors d’une game jam, ces événements où des créateurs·trices se réunissent pour créer un jeu en un temps limité. L’équipe collaborait alors avec un champion de street workout ayant perdu l’usage de ses jambes, qui faisait du parkour, uniquement à l’aide de ses bras ! Ainsi est né le concept de Heave Ho, où les personnages doivent jouer des biceps pour se projeter au travers du niveau.

S’il est jouable en solo, le jeu devient nettement plus drôle à plusieurs. Les joueurs·euses forment alors des guirlandes de personnages se tenant par la main, pour atteindre les plateformes les plus éloignées. Le côté sournois (mais drôle) du gameplay, c’est qu’une gâchette de la manette est égale à une main. Pour tenir, il faut rester appuyé sur le bouton. Et gare à ne pas relâcher le mauvais bouton, au risque d’entraîner tout le monde dans votre chute !

Il vaut mieux coopérer pour ne pas finir en bouillie colorée

Un jeu qui ne laisse pas indifférent·e

En plus de son concept tout simple, Heave Ho est porté par une direction artistique vraiment originale. Dès le lancement du jeu, on a droit à une musique faite de voix dissonantes, amusante et qui donne le ton. Le sound design est d’ailleurs toujours très drôle : dans les passages les plus ardus, les personnages poussent des cris un peu ridicules qui rajoutent au côté cocasse de l’action. L’ambiance est cartoon, avec des couleurs pétantes, des niveaux sur le thème du cirque, de la jungle ou plongés dans le noir, mais aussi tout un tas de costumes qui se débloquent au fil de notre progression (chevalier, pompier, dragon, cowboy…).

Et gare au lama géant ! Lorsqu’il traverse le niveau, il lâche un gaz qui recouvre temporairement les plateformes d’un nuage opaque. Vous l’aurez compris, tout est fait pour faire rire les joueur·euses, et ça marche. L’ambiance légère et les mécaniques toutes simples rendent le jeu accessible à tous·tes, tout en proposant de vrais challenges qui encouragent les participant·es à se serrer les coudes (ou plutôt les mains).

Le jeu permet de passer de bonnes soirées en famille ponctuées de gros éclats de rire, tout en mettant l’accent sur la communication qui est primordiale pour réussir. À noter quand même que l’expérience est bien plus drôle à plusieurs, même si c’est jouable en solo. Heave Ho est disponible au prix de 10 euros sur Nintendo Switch, et 15 euros sur PC.

FACILITÉ
AMUSEMENT
CONVIVIALITÉ
FORCES
Un jeu qui favorise la communication
Beaucoup de fous rires
L’échec devient presque amusant
FAIBLESSES
À force d’être crispé·e sur la manette, on attrape des douleurs aux mains
Pas très intéressant tout·e seul·e
4.5

À propos de l\'auteur·trice

Journaliste depuis quatre ans, Lise Famelart est passée chez Clubic, Le Progrès, Euronews ou encore madmoiZelle en tant que cheffe de rubrique high-tech et jeux vidéo. Le numérique reste une de ses thématiques de prédilection et à côté de son travail de journaliste, elle aime échanger à propos du jeu vidéo sur Twitch.

À lire aussi
Pico Park : tous ensemble pour sauver les chatons pixel !